ruina imperii

× [flashback] since i left ─ ft. romano
avatar


Messages : 18
civil mafia

Dim 26 Mar - 19:19


HOW DID
YOU
FIND ME ?
tagged
@[romano]

bleh, c'pas fameux, srry .__.
la journée avait été tranquille; comme chacune passée depuis que tu as décidé de disparaître des radars des la société; voilà quelque temps déjà que tu t’es posé, arrêtant de changer de logement chaque jour, jonglant aux frontières entre campements dangereux en territoire hostile et maisons abandonnées dans l’enceinte de la ville mais pas moins risquées; tu ne sais plus réellement depuis combien de temps tu habites cette ruine proche du cimetière au nord d’empyrean; tu sais simplement que tu as attendu que les choses se tassent, puisque la sécurité civile a autre chose à faire que rechercher une personne qui ne veut pas être trouvée;

tu t’es alors installé dans une petite bâtisse à l’abandon près du cimetière, choisissant de récupérer quelques matériaux afin de la retaper un minimum et de la rendre viable, sans pour autant en faire un palace qui attirerait l’attention au milieu de ce coin lugubre de la ville; loin d’être un nid douillet, la maison a cependant le minimum de confort pour une personne comme toi, qui demande simplement à dormir au sec sans avoir à se préoccuper d’intrusions nocturnes;

ainsi tu te retrouves à réparer la porte d’entrée de ta demeure avant que les derniers rayons du soleil ne s’éteignent; les aléas du temps et de la météo ayant brisé le bois le faisant, tu veux régler ce problème rapidement; plus vite se sera fait, plus vite tu pourras aller te poser dans un bar mal famé et peu fréquenté afin de terminer ta soirée, probablement entre les jambes d’une femme siliconée et désespérée qui te servira uniquement à te vider;

t’allumes une clope avant de penser à te mettre en chemin; tu penses déjà au goût familier et rassurant de l’alcool qui coulera dans ta gorge pour la nuit; la porte d’entrée fraîchement remplacée claque derrière toi;

si seulement tout pouvait se passer comme prévu; les variables te tapent sur le système;


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 14
Habitation : Une villa dans la zone sud.
Occupation : Bras droit de Giovanni.
civil mafia

https://fr.pinterest.com/morganefate/romano/
Dim 26 Mar - 21:37
SINCE I LEFT X DRAGAN
Cette zone craignait à mort. Putain quelle idée d'aller traîner au cimetière, surtout à cette heure. Mais bon, le boulot, le boulot. Il avait à faire. Voilà déjà un bon moment que Romano avait tourné la page « sécurité civile » et qu'il avait retrouvé de quoi s'occuper du côté de la mafia de Giovanni Gaspari. Fort de son expérience du terrain, du combat, et surtout des maudits, il n'avait pas mis longtemps pour gravir les échelons du groupuscule et c'est maintenant en tant que bras droit du plus riche mafieux de l'île qu'il sévissait. Et il aimait ça.

Il se sentait fort. Il se savait fort. Et il aimait faire couiner du mutant. Et il savait que toutes ces perspectives plairaient sûrement à un de ses anciens camarades de la sécurité civile. Ah ça, il avait eu un mal de chien à le retrouver : l'énergumène avait décidé de disparaître du jour au lendemain. Mais homme fort d'une organisation aussi puissante que la Mafia Gaspari, il avait pu se servir sans ménagement de leur vaste réseau d'informateurs. Bon, et il avait fallu donner un coup de poing à droite et à gauche mais ça c'était du détail. À part pour les connards peu-coopératifs qui avaient terminé cassés en quatre.

Enfin bref. Voilà qu'il s'approchait de son objectif. Dégageant les vieilles caillasses qui lui barraient la route à grand renfort de coups de pieds, il le distingua. Tout de noir vêtu, mains dans les poches, vestes négligemment jetée sur l'épaule, Romano avait bien changé. Mais son vieux camarade Dragan aussi, certainement.

« Salut, vieux. C'était pas facile de te trouver, t'sais. »

Retrouvailles.

PINN

______________

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 18
civil mafia

Mer 29 Mar - 3:10


HOW DID
YOU
FIND ME ?
tagged
@[romano]

la fumée nocive s’extirpe de tes poumons, alors que tu te figes en entendant cette voix qui te semble familière; là, sur le chemin encombré qui mène jusqu’à ton taudis, tu fixes l’homme vêtu de noir, comme toi, avec cette simple touche claire de sa chemise; main qui vient nerveusement se mêler à tes cheveux, trop court pour que tu puisses les attraper, avant de te tourner face à lui;

tu as un peu de mal à reconnaître la personne qui ta parlé; peut être parce que je ne voulais pas qu’on me retrouve ? question rhétorique qui siffle entre tes lippes; te voilà qui commence à réfléchir au prochain endroit où tu pourras t’installer plus tard, après avoir revécu l’enfer nomade semblable au précédent; tu te maudit intérieurement de t’être reposé sur tes lauriers, persuadé que personne ne se souciait de toi depuis le temps;

t’es en meilleur forme que je ne l’aurais cru; tu étais même persuadé qu’il y était resté; parce que si tu t’étais éloigné de la civilisation, ça ne t’a pas empêché de te tenir au courant, afin d’être certain d’avoir disparu des radars; j’ai pas été prévenu d’une retrouvaille de fantômes; encore ton humour de merde qui t’échappe, et qui est loin d’être marquant; tes informations ont été faussées; t’en prend note mentalement pour la prochaine fois; si prochaine fois il y a ?

tu ne bouges toujours pas, nouvelle bouffée de nicotine qui vient embrasé ta gorge et tes poumons; qu’est-ce que tu veux, romano ? l’air blanchâtre que tu recraches ajoute encore au lugubre de l’endroit; cette atmosphère qui te colle à la peau plus que tu ne veux l’admettre; tu restes sur tes gardes, prêt à te volatiliser à nouveau;


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 14
Habitation : Une villa dans la zone sud.
Occupation : Bras droit de Giovanni.
civil mafia

https://fr.pinterest.com/morganefate/romano/
Sam 1 Avr - 18:09
SINCE I LEFT X DRAGAN
Il se tenait, revenant qu'il était, sur les gravas du cimetière, et faisait présentement face à un autre fantôme du passé. Tout cela semblait être si approprié.

« Ça va que j'ai du flair, alors. »

Et des relations, maintenant, surtout. Il fait quelques pas en avant, s'interrompt à mi-chemin. Il s'agirait de ne pas faire fuir la bête, ce serait idiot. Il rit, plutôt jaune.

« Moi aussi je pensais que j'allais y rester, mais c'est fou ce qu'on peut faire avec du varanium et deux ou trois greffes. »

Ou plutôt une bonne centaine. Il n'avait plus rien d'humain, Romano, ou presque. Mais c'était loin de lui déplaire, désormais.

Et voilà le moment des explications. Romano, c'était pas un démarcheur, il était pas venu avec sa valise et son livret pour vanter les mérites de la mafia à laquelle il appartenait désormais. Il aurait pu, ceci dit. Mais il avait l'habitude d'user d'autres arguments. Souvent plus convaincants. Et là... Il savait qu'il s'adressait à un bon client. Quand il le regardait, Dragan, il se voyait aussi. Un peu paumé, pas mal abîmé. Et de la colère sourde à revendre.

Quelques pas, et il se laisse tomber sur une vieille pierre. Tombale ou pas, il savait pas trop.

Il tire une petite carte de visite noire de la poche de sa chemise et la lance à son interlocuteur. Des mots comme « Midnight » et « Gaspari » s'étirent sur le carton dans des boucles dorées. C'est juste le haut de l'iceberg.

« Je viens te proposer du boulot, ça t'intéresse ? »

Sourire. Il est lourd de sens et de sous-entendus.

PINN

______________

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 18
civil mafia

Dim 2 Avr - 21:55


HOW DID
YOU
FIND ME ?
tagged
@[romano]

du flair, pour sur il en a; les bras toujours croisé sur ta poitrine, tu le jauges du regard en intégrant la nouvelle information : greffes, varanium; un léger sourire s’étire sur tes lippes ces monstres n’ont plus qu’à bien se tenir alors... restant tout de même sur tes gardes, tu avances de quelques pas vers ton ancien collègue je peux imaginer ce que c’est t’ajoutes en levant ta main droite; il a piqué ton intérêt, ta curiosité, et tu te demandes bien pourquoi il s’est donné du mal pour te retrouver;

la réponse tombe en même temps que la carte de visite; tu te baisses pour la récupérer, et tes lèvres se pinces lorsque tu lis l’écriture dorée et calligraphiée sur fond noir; le grand gaspari à besoin de videur pour son club ? paroles presque crachées, la petite carte se retrouve rapidement froissée dans ton poing; tu n’es pas sans savoir, comme toute la ville, que gaspari n’est pas riche grâce à son foutu club; te fou pas de moi romano ta voix gronde au fond ta gorge les bas fonds de la ville regorge de petits truands pour gérer ses trafics minables;

de qui te moques-tu, dragan ? t’as rien contre ton interlocuteur, ce n’est pas contre lui que la colère qui sommeil en toi doit se déverser; t’as espéré, faiblement, que tu étais enfin sur quelque chose qui te donnerait l’impression d’être autre chose qu’un déchet; devenir un lion en cage, très peu pour moi;

parce que ce n’est pas ce que tu es déjà ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 14
Habitation : Une villa dans la zone sud.
Occupation : Bras droit de Giovanni.
civil mafia

https://fr.pinterest.com/morganefate/romano/
Dim 2 Avr - 22:33
SINCE I LEFT X DRAGAN
Ils se ressemblaient définitivement. Il le savait, maintenant : il avait bien fait de le rechercher, fauve en fuite. Romano fixa un instant le bras de son interlocuteur, qu'il savait comme le sien, avant de suivre des yeux les mouvements de celui-ci alors qu'il s'emparait de la carte de visite du Midnight.

Rien d'inattendu jusque là. Ils se ressemblaient et c'est bien pour cela que Romano savait qu'il n'accepterait pas n'importe quoi. Pas après ce qu'il a vécu.

« T'as pas compris, Dragan. »

Il se relève, fait quelques pas dans la direction de l'homme, s'approche, arrive à sa hauteur et s'arrête dès lors qu'il lui fait fasse.

« Je m'occupe pas des ressources humaines, moi, vieux. Je vais pas m'emmerder à te retrouver entre deux vieilles caillasses de ce foutu cimetière pour venir te demander de faire la plonge. »


Il le fixe encore un instant, les yeux dans les yeux, avant d'enfiler sa veste.

« Suis-moi, tu verras toi-même. »

Rictus. Il est plein de confiance, sous son regard sombre mais enivrant. Parce qu'il sait. L'homme qui lui fait face est blessé. Autant qu'il est névrosé. Comme lui. Il le comprendra bien assez tôt : on ne lui offre pas une cage, non. Mais le plaisir d'en dévorer les barreaux.

Il tourne les talons.

« Tu mérites mieux que cet endroit pourrave. »

Arrête de te mentir, Dragan. Fais-toi plaisir et viens découvrir l'autre côté du décors.

Celui qui fait vraiment rêver.

PINN

______________

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» 03. This is the way you left me
» RP flashback en 1623

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-